Déclaration d’équité salariale: Service-conseil aux employeurs

Votre entreprise doit-elle effectuer une déclaration d’équité salariale? Nous avons 15 ans d’expérience de services-conseils en équité salariale avec plus d’une centaine d’entreprises (de 10 à 400 employés).

La déclaration de l’employeur en matière d’équité salariale:

Cliquez sur le lien suivant pour en savoir davantage sur qu’est-ce que l’équité salariale.

Comment appliquons-nous l’équité salariale chez GCRH?

La méthode des points et facteurs

Comme le propose la loi sur l’équité salariale, nous vous suggérons d’utiliser la méthode des points et facteurs pour effectuer l’évaluation des emplois. Cette démarche reconnue permet une évaluation rigoureuse des différentes catégories d’emploi.

Exemple : à la suite de l’évaluation des emplois, le poste de technicienne (poste réputé féminin) comptabilise une valeur de 600 points sur une possibilité de 1 000. Dans la même entreprise, le poste de mécanicien (poste réputé masculin) comptabilise également une valeur de 600 points sur une possibilité de 1 000. L’entreprise se doit d’accorder l’accès à un salaire équivalent aux deux postes.

Notre intervention dans votre entreprise en six étapes

  1. on compile l’information sur les postes dans votre entreprise;
  2. on vous montre comment procéder pour accorder une valeur à chaque poste;
  3. une fois la valeur des postes établie, on constate si les postes satisfont aux exigences de l’équité salariale ou pas;
  4. on convient de ce qui peut être fait pour corriger les écarts tout en respectant le cadre légal;
  5. on vous guide pour compléter la déclaration exigée par la Commission responsable de l’équité salariale (DEMES) ;
  6. en prime : on vous aide à bâtir votre structure salariale car, à ce point-ci, nous avons tout ce qu’il faut pour la faire. Vous avez maintenant un outil de gestion salariale qui vous facilite la vie tout en respectant la loi!

Pour en savoir davantage, consultez les étapes détaillées de l’équité salariale.

La durée de notre intervention

Tout dépend de la taille de votre entreprise. Si vous avez 5 postes, tout peut être réglé en 25 ou 30 heures, normalement réparties sur un ou deux mois (s’il y a urgence, tout peut être fait en une semaine, selon nos disponibilités respectives), y compris la déclaration d’équité salariale et l’outil de gestion salariale.

Si vous en avez 50 ou 60 postes, ça peut prendre de 4 à 6 mois mais on peut accélérer le processus si vous êtes en retard dans votre déclaration d’équité salariale et que vous êtes pris en défaut. Lorsqu’il y a urgence, vous devez nous donner rapidement les informations dont nous avons besoin, car le délai pour vous aider à vous conformer aux exigences de la commission dépend de votre disponibilité.

Cliquez sur ce lien pour déterminer quand faire l’exercice d’équité salariale.

Qui doit être impliqué dans votre entreprise?

  • La direction
    • Dans une PME, on s’adresse habituellement à l’adjointe administrative, au contrôleur financier ou directement au proprio/P.D.G./président(e).
    • Dans le cadre d’une grande entreprise, on s’adresse au département des ressources humaines – le directeur(rice) ou la personne qu’il(elle) désigne.
  • S’il y a un syndicat, nous recommandons qu’il soit représenté durant l’intervention.
  • S’il n’y a PAS de syndicat, nous recommandons de former un comité de validation, avec 2 ou 3 employés.

Quelle est l’implication de la direction?

  1. D’abord, la direction nous remet les informations et documents requis concernant les postes et les salaires dans l’entreprise.
  2. Après l’exercice d’évaluation des postes pour l’équité salariale, la direction prend connaissance des écarts à corriger et de nos recommandations, qui tiennent compte de la philosophie de gestion de votre entreprise et de sa taille.
  3. La direction apporte les correctifs aux écarts salariaux.
  4. Enfin, la direction doit compléter, avec notre aide si requis, la « déclaration de l’employeur en matière d’équité salariale (DEMES) ».

Quelle est l’implication des employés?

Durant l’exercice d’évaluation des postes, nous recommandons d’impliquer des représentants parmi les employés (2 ou 3 suffisent habituellement):

  • pour leur expliquer ce qu’est l’équité salariale, notre rôle et les éléments de notre intervention.
  • pour leur demander de valider avec nous l’évaluation afin qu’elle soit la plus juste possible pour tous les postes.

Après l’exercice d’évaluation des postes, il y a une obligation légale d’affichage dans l’entreprise. Nous recommandons une rencontre d’information avec les employés pour:

  • expliquer la démarche d’évaluation d’équité salariale;
  • présenter leurs droits aux employés vis-à-vis la loi;
  • expliquer dans quelles situations ils peuvent réagir;
  • s’ils veulent réagir, leur expliquer comment ils devraient le faire (ils ont 60 jours).

Certains employés peuvent apporter des arguments pour faire changer la valeur d’un poste; c’est parfois applicable, d’autres fois non. Nous sommes très ouverts aux commentaires des employés parce que cela bonifie la qualité de l’exercice d’équité salariale.

La rencontre d’information avec les employés favorise une compréhension et une transparence, ce qui limite les fausses interprétations par rapport à l’équité salariale.

Notre approche: nous visons votre autonomie

Comme nous le faisons pour tous les services que nous rendons aux entreprises, nous souhaitons vous rendre le plus autonomes possible. Nous sommes votre coach qui vous enseigne comment faire le travail. Nous vous outillons pour le futur. Ainsi, GCRH accompagne les entreprises et forme ses ressources jusqu’à ce qu’elles deviennent autonomes, en leur laissant les bons outils tout en étant des plus transparents durant le processus. 

Une fois qu’on aura fait l’exercice de l’équité salariale avec vous et après vous avoir accompagnés et formés, on vous laissera pleine autonomie. C’est là un avantage important de faire affaire avec nous. Nous visons à ce que votre entreprise devienne autonome en laissant entre vos mains les bons outils et en étant transparents avec vous tout au long de nos interventions.

Après l’exercice d’équité salariale, notre outil de gestion salariale vous sera très utile. Par exemple, lorsque votre entreprise embauchera de nouveaux employés, vous serez en mesure de déterminer le salaire à offrir. Il  en sera de même lorsque vous ouvrirez de nouveaux postes.

Dans 5 ans, lorsque la Commission responsable de l’équité salariale (DEMES) vous demandera de démontrer que de nouveaux écarts salariaux ne se sont pas créés, vous n’aurez pas à recommencer toute la procédure. Vous n’aurez qu’à déclarer que vous avez révisé votre grille salariale et qu’il n’y a pas d’écart. Cela suppose, bien entendu, que vous aurez utilisé l’outil de gestion salariale adéquatement et que vous l’aurez maintenu à jour lors des changements significatifs.

Ce que les entreprises apprécient le plus chez GCRH c’est l’autonomie qui leur est laissée.

Confidentialité des salaires

Nous sommes bien conscients que les salaires constituent une donnée sensible pour votre entreprise : nos conseillers sont tous tenus au respect de la confidentialité car ils sont membres de l’Ordre professionnel des conseillers en ressources humaines agréés du Québec.

Efficacité, rigueur et flexibilité

Ce que nous entendons le plus souvent de la part de nos clients :

  • notre degré d’efficacité est très élevé;
  • nous faisons preuve d’une grande rigueur;
  • nous avons une démarche structurée;
  • nous sommes des plus flexibles dans notre approche;
  • les entreprises aiment notre grande ouverture pour répondre à toutes les questions;
  • le fait que nous tenions toujours compte de la culture de l’entreprise est aussi fort estimé.

Nous avons 15 ans d’expérience en équité salariale

Ça fait déjà 15 ans que GCRH travaille en équité salariale. Au fil des ans nous avons oeuvré pour plus d’une centaine d’entreprises (de 10 à 400 employés) de tous les secteurs, qu’il s’agisse d’entreprises de :

  • services professionnels (avocats, comptables, …)
  • pharmacies
  • salons de coiffure
  • imprimeries
  • emballage
  • résidences pour personnes âgées
  • municipal et paramunicipal (MRC)
  • entreprises d’économie sociale (coopératives, OBNL)
  • entreprises agricoles
  • entreprises manufacturières
    • secteur des pâtes et papiers
    • secteur de l’alimentation
    • secteur de l’agroalimentaire
    • secteur de la métallurgie
    • secteur du bois
    • secteur de la chimie et pétrochimie
    • secteur du textile

Alors, n’hésitez pas à nous contacter

Il nous fera plaisir de vous aider.


Aimeriez-vous obtenir de l'information sur l'un de nos services? Écrivez-nous, il nous fera plaisir de répondre à vos questions.

Flèche